Célébrations lors de la Journée internationale de la fille: MiniMATCH + activités organisées par nos partenaires

Afin de marquer la Journée internationale de la fille le 11 octobre, le Fonds MATCH international pour la femme a invité un groupe privilégié d’experts à nos bureaux – nos filles! Huit filles de 5 à 16 ans se sont réunies avec Jess Tomlin, PDG du Fonds MATCH, pour une séance de questions et réponses portant sur les besoins et les défis rencontrés par les filles autour du monde.

Avec le thème de 2018 à l’esprit, « Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles », les sujets abordés allaient de l’égalité des sexes à l’écart salarial, aux garçons, à l’école, aux femmes en politique, aux aspirations professionnelles, et même à l’esclavage (oui, les filles sont allées jusqu’au bout). « Qui changera le monde pour les filles? » demanda Tomlin. Dans ce qui était certainement un moment de fierté pour leurs mamans dans l’assistance, la réponse unanime de notre panel de futurs féministes : « Nous! »

Les filles ont ensuite procédé à leur compte-rendu autour de Timbits et d’activités artisanales. Qui aurait cru que nos filles leaders étaient aussi des artistes de talent?

Regardez les moments les plus adorables de notre story Instagram ici.

La Journée internationale de la fille sert à souligner et à adresser les besoins et les défis auxquels les filles font face. En vérité – ce n’est pas facile d’être une fille.

À l’échelle mondiale, 130 millions de filles d’âge scolaire ne vont pas à l’école. Chaque année, 12 millions de filles sont mariées avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans. Autour du monde, 1 fille sur 5 devient mère avant l’âge de 18 ans. Le Fonds MATCH, ainsi que nos partenaires inspirants, s’efforce de changer cela.

 

À l’extérieur du Canada, nos partenaires s’occupaient de prouver que les filles ne sont pas les leaders du futur, elles sont déjà des leaders :

Her Turn (Népal) célébrait la réussite de 150 filles ayant complété leur atelier « Her Turn » de quatre semaines.

Resource Center for Women and Girls (Kenya) a tenu une journée portes ouvertes afin de permettre au public de venir discuter des enjeux qui touchent les filles dans la région, tels que le mariage d’enfants et la violence à l’égard des femmes.

Le Forum des Femmes Autochtones du Cameroun (Cameroun) a organisé un atelier visant à donner aux jeunes filles les capacités de lutter contre le mariage d’enfants en zone de conflit, aux côtés de Girls Not Brides, suivi de consultations auprès des filles en matière de leurs futures carrières.

Aliab Rural Development Agency (Sud-Soudan) a tenu un événement avec le Fonds des Nations unies pour la population visant à défendre les filles contre le mariage d’enfants.

Feminist Approach to Technology (Inde) a organisé « Flights of Courage », un événement annuel à Delhi qui souligne les droits des filles. Les activités comprenaient un numéro de danse sur une chanson Bollywood qui traite de courage ainsi que deux projections de films qui mettent en lumière l’effet des mariages d’enfants sur les communautés.

Boxgirls (Kenya) a tenu le « BoxEd Fun Day », un événement qui allie l’éducation et la boxe afin de démontrer l’importance de l’éducation et du mentorat des filles. Ils ont également visité un orphelinat dans le but d’y faire don de serviettes hygiéniques et de partager un repas.

Album photo